HiFi et Home Cinema

Que signifient ces mots ?
Pour beaucoup de personnes :

Un équipement HiFi désigne un système de restitution sonore en haute-fidélité 2 canaux.
Un équipement Home-Cinéma désigne un système de restitution sonore 5.1 généralement synonyme de qualité . . . médiocre.
Précisons les choses et revenons à l'origine des techniques électroacoustiques :
On peut considérer que la "haute fidélité" apparaît dans les années 50 avec le disque vinyle microsillon.
A cette Ă©poque l'Ă©quipement est monophonique, et les amplificateurs Ă  tubes.

Les années 60 voient l'arrivée de la gravure universelle stéréophonique, les installations évoluent vers deux canaux, apportant une spatialisation des sons jusque là inaccessible, cette spatialisation reste, aujourd'hui encore, spectaculaire lors d'une écoute au casque.
En revanche pour une écoute sur haut-parleurs la stéréophonie deux canaux restitue une image sonore très pauvre par rapport à celle du concert.
C'est pourquoi, dans les années 70 les ingénieurs ajoutent deux canaux à l'arrière pour restituer l'ampleur qu'apporte la réverbération de la salle de concert, c'est de la "quadriphonie".
Plusieurs procédés de gravure 4 canaux des disques vinyles voient le jour : SQ,QS,CD4. Malheureusement ils ne sont pas satisfaisants en termes de séparation des canaux, de bruit de fond et d'usure, le standard le moins mauvais consiste en l'enregistrement sur bande magnétique avec des cartouches "Fidelipac" 8 pistes.
Tous ces formats disparaissent très vite à cause de leurs imperfections et de leur coût.


Lorsqu'il est lancé au début des années 80 le Compact Disc deux canaux est très critiqué par les audiophiles et certains professionnels.
Il est vrai que, compte tenu de ce qui est envisageable à l'époque en finesse de gravure, et en l'absence de techniques de compression, le standard choisi (PCM 16bits-44KHz) est un compromis avec une durée d'enregistrement d'environ 1h, sur un disque simple couche de 12cm.
Sa qualité en est donc limitée, ainsi que les canaux, au nombre de deux.
Au milieu des années 90 l'arrivée des techniques de compression des données permet une évolution du CD avec un encodage DTS 5.1 (20/44).
C'est vraiment le standard fondateur de la haute-fidélité multicanale.
Pour les passionnés c'est un choc, la précision, la spatialisation font un pas de géant.
Puis viennent le DVD, puis la haute résolution avec les DVD Audio, SACD, BluRay et maintenant le BluRay Pure Audio. Tous ces supports d'enregistrements musicaux multicanaux offrent un choix très large de titres.
L'étape suivante est en cours, c'est la dématérialisation et le téléchargement de fichiers audio qualité master.
Aujourd'hui avec une installation audio 5.1 constituée d'éléments de qualité correctement mis en œuvre, calibrée dans les règles de l'art, chaque écoute d'enregistrements en haute résolution est une expérience vraiment extraordinaire .

La HiFi fut successivement monophonique, stéréophonique, elle est maintenant multicanale.
Et si à une installation haute-fidélité multicanale vous ajoutez une très belle image, elle devient un Home-cinéma . . .